Le 1er Journal d'Annonce Légale au Maroc

Publier par SVP ENTREPRISE depuis 1963

Accueil / Actualité / Plus de 630 millions d’euros investis par la BERD au Maroc cette année

Plus de 630 millions d’euros investis par la BERD au Maroc cette année

La BERD s’est associée à 5 banques marocaines cette année en faveur des entreprises locales : BOA, BCP, CIH B&nk, CDM et CaixaBank Maroc.

Depuis le début de l’année, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a mobilisé plus de 630 millions d’euros, directement ou via des banques locales, en faveur des entreprises publiques et privées marocaines. La majorité des financements a été octroyée pour aider les entreprises à mieux gérer la crise Covid-19 et la reprise d’activité.

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement monte en puissance sur le marché marocain. Depuis le début de l’année, plus de 630 millions d’euros ont été accordés, directement ou via des banques locales, aux entreprises publiques et privées. Un engagement record sur 9 mois au Maroc pour la Banque européenne. Ce qui porte ses investissements cumulés dans le pays à environ 2,6 milliards d’euros, depuis septembre 2012, date de démarrage de ses activités dans le Royaume. Pour l’année en cours, la majorité des financements ont été octroyés pour aider les entreprises à mieux gérer la crise Covid-19 et la reprise d’activité. C’est le cas des 300 millions d’euros consentis début septembre à trois entreprises publiques pour répondre à leur besoin urgent en liquidité face au coronavirus. Il s’agit de prêts avec garantie souveraine octroyés en faveur de l’Office national des aéroports (150 millions), la Société nationale des autoroutes du Maroc (100 millions) et de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (50 millions).

En outre, parmi les gros investissements de la BERD au Maroc cette année, figurent les 145 millions d’euros accordés en avril dernier à Bank of Africa – BMCE Group. Il s’agit là du premier investissement au monde réalisé dans le cadre du Fonds de solidarité de la BERD, en réponse à la crise due au Covid-19. Pour la BERD, ces 145 millions d’euros sont destinés à apporter, via son partenaire Bank of Africa – BMCE Group, un soutien commercial et des facilités de financement aux petites et moyennes entreprises marocaines ayant enregistré une baisse de leur chiffre d’affaires et de leur rentabilité. De même, en juillet dernier, la Banque européenne avait octroyé un prêt de 100 millions de dollars (environ 85 millions d’euros) à la Banque Centrale Populaire (BCP) pour financer les entreprises privées locales. Ce prêt est le deuxième accordé dans le pays dans le cadre de l’enveloppe de Solidarité de la BERD. Et ce n’est pas tout. Cette dernière avait, le 11 août dernier, mis à la disposition de CIH Bank 40 millions d’euros pour soutenir la résilience des PME marocaines, notamment celles opérant dans le commerce extérieur, et atténuer l’impact de la crise du Covid-19 sur l’économie locale. Le même montant a été accordé, une semaine plus tard, à CaixaBank Maroc pour répondre aux besoins des petites et moyennes entreprises locales.

À noter qu’en février 2020, soit avant la crise Covid-19, la BERD avait consenti un prêt de 20 millions d’euros au groupe Crédit du Maroc permettant à ce dernier de créer l’offre «Green Value Chain» (GVC), un produit de financement des chaînes de valeur vertes à destination des PME-PMI. Le même mois, la banque européenne a prêté 15 millions d’euros à Varroc Lighting Systems Morocco pour continuer de développer son activité au Maroc et fournir les usines Renault à Tanger, Peugeot PSA à Kénitra et également d’autres constructeurs tels que Volkswagen et Seat. Le projet inclut aussi la mise en place d’un centre d’ingénierie et des laboratoires de validations. En outre, une enveloppe de 5 millions d’euros a été allouée en mars au groupe Al Dahra Holding Maroc pour financer la construction et la mise en service d’une nouvelle usine d’huile d’olive dans la région de Fès-Meknès.

À propos Majid FATHI

Directeur Général, à Flash Economie. Funder & CEO, à Eprogiciel. Funder & CEO, à Progiciel France . Directeur de l'institut international des technologies de l'information et de la communication. Auparavant Ingénieur d'étude et de développement à Banque Populaire. Auparavant Directeur du Centre d'etude financiere à Paris. Auparavant Directeur à Crédiatis Paris. Auparavant Co-Founder à 123credit.com vendu à la BNP. Études : Informaticien Systèmes et Réseaux Informatiques à ENS Cachan. Études : Administration et Gestion des Entreprises à CNAM. Études : Informaticien systemes et reseaux à EPITA. A étudié à Moulay Driss Casablanca.

Lire Aussi

Le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire déplore la campagne d’Amnesty

Le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) dénonce l’action de l’ONG Amnesty International visant à …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.