Le 1er Journal d'Annonce Légale au Maroc

Publier par SVP ENTREPRISE depuis 1963

Accueil / Actualité / les flashes de la semaine du 31 Mars 2016 n°1032

les flashes de la semaine du 31 Mars 2016 n°1032

 

CAN 2017 :

Le Maroc

premier qualifié

Le Maroc est le premier pays qualifié pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2017), après sa victoire sur le score de 2 buts à 0 contre le Cap-Vert.

Comme à l’aller, les Lions de l’Atlas ont ouvert la marque sur pénalty grâce à l’attaquant de Grenada (Liga), Youssef El Arabi. Ce dernier doublera d’ailleurs la mise en reprenant de la tête un centre venu du côté gauche.

Les protégés d’Hervé Renard ont remporté tous leurs matchs et peuvent préparer les deux derniers en toute quiétude.

 

Sahara : Paris

réaffirme son soutien au Maroc… à Alger

 

La France a réitéré son soutien au Maroc sur la question du Sahara.

Au cours d’une conférence de presse avec son homologue algérien, Ramtane Lamamra, le chef de la diplomatie française Jean-Marc Ayrault a expliqué que Paris a «la même position» sur la question du Sahara, à savoir le soutien au plan d’autonomie proposé par le Maroc. Réagissant au différend avec le SG de l’ONU, Ayrault a expliqué que Paris souhaite le renouvellement du mandat de la Minurso et un «apaisement» dans les relations entre les deux parties.

 

Créations

d’entreprises : Casa-Settat en pôle position

 

La région Casablanca-Settat a concentré plus du tiers des nouvelles créations d’entreprises en 2015.

En effet, plus de 13.683 sociétés (soit 37%).

Au total, l’an dernier, 36.689 unités (personnes morales) ont été enregistrées (soit une augmentation de 3% par rapport à 2014).

Globalement, la répartition sectorielle des créations d’entreprises révèle que le commerce, les BTP et l’immobilier… se positionnent en tête des classements des créations d’entreprises.

 

Permis biométriques : Sagem-M2M

épinglés par la Cour des comptes

 

 

Malgré les moyens financiers et humains importants qui ont été mobilisés, la gestion des cartes grises et permis biométriques connaît d’importants manquements. Dans son dernier rapport publié aujourd’hui, la Cour des comptes pointe du doigt plusieurs insuffisances concernant le mode de concession lui-même.

Selon l’organe de contrôle, les services du ministère de l’Equipement et du transport ne maîtrisent absolument pas le système de gestion des nouveaux documents biométriques ce qui les rend «très dépendants vis-à-vis du concessionnaire».

Cette situation est amplifiée par des «anomalies persistantes» liées au système d’information, mais également au risque de solvabilité et au risque fiscal de la société concessionnaire.

Alors qu’il avait été choisi notamment pour l’attractivité de son offre financière le groupement franco-marocain Sagem-M2M-Attijari Capital risque est aujourd’hui confronté au «coût important des cartes à puces vierges». Sans parler de plusieurs irrégularités avec ses actionnaires de référence notamment le «versement de 67,5 millions DH au profit d’un actionnaire fournisseur». «Ainsi, dans le cas du maintien de la situation actuelle, le ministère se sera acquitté d’un total d’environ 1 milliard de DH, et risquerait de se retrouver à l’issue de la fin de la période de concession (2007 à 2017) avec un système et des équipements inexploitables», conclut la Cour des comptes.

 

Propos de Ban

Ki-moon : Le Maroc réfute la thèse du «malentendu»

 

Le Maroc a réagi aux explications du porte-parole de Ban Ki-moon qui a évoqué un «malentendu» (Lire le flash sur L’Economiste) suite aux propos du SG de l’ONU sur le Sahara marocain.

Le ministère des Affaires étrangères et de Coopération (MAEC) a expliqué aujourd’hui que la situation provoquée par les «propos et les actes inadmissibles du Secrétaire général ne peut se réduire à un simple malentendu».

Le MAEC va même plus loin, estimant que les propos du SG de l’ONU sont des actes «d’une gravité sans précédent, qui ne sont ni justifiables ni effaçables’’.

Le Maroc se dit toutefois prêt à s’engager dans un dialogue «responsable, global et constructif» au sujet de la crise provoquée par les propos de Ban Ki-moon.

 

Logements :

L’acquisition a la cote

 

Le nombre de demandes en habitat au niveau national s’élève à plus de 1.572.000 unités, dont plus de 1.300.000 en milieu urbain, selon les données de l’enquête sur l’habitat présentées aujourd’hui à Rabat. L’enquête a montré que 86,5% des demandeurs préfèrent l’acquisition du bien immobilier contre seulement 13,3% qui optent pour la location.

En outre, les demandeurs sont largement favorables à l’acquisition d’un logement déjà construit (83%), alors que 17% préfèrent les lots de terrain.

À noter que ces demandes ne concernent pas les besoins en habitat, mais correspondent à la disposition d’acquisition d’un nouveau logement telle qu’exprimée par un échantillon de plus de 55.000 ménages ayant fait l’objet de cette enquête.

 

Vins : Le Maroc 2e plus gros

exportateur du continent

 

Le Maroc produit annuellement 35 millions bouteilles de vin. Le chiffre provient des données de l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV) reprises par le Financial Times dans un article consacré aux ambitions des producteurs marocains de vins.

Au nombre de huit, ces grands producteurs façonnent le secteur viticole et emploient globalement 20.000 personnes.

Le Maroc est également présent à l’international avec 52.000 hectolitres de vin exportés par an, ce qui classe le Royaume à la seconde place des plus gros exportateurs du continent juste derrière l’Afrique du Sud (4 millions d’hectolitres).

 

À propos Majid FATHI

Directeur Général, à Flash Economie. Funder & CEO, à Eprogiciel. Funder & CEO, à Progiciel France . Directeur de l'institut international des technologies de l'information et de la communication. Auparavant Ingénieur d'étude et de développement à Banque Populaire. Auparavant Directeur du Centre d'etude financiere à Paris. Auparavant Directeur à Crédiatis Paris. Auparavant Co-Founder à 123credit.com vendu à la BNP. Études : Informaticien Systèmes et Réseaux Informatiques à ENS Cachan. Études : Administration et Gestion des Entreprises à CNAM. Études : Informaticien systemes et reseaux à EPITA. A étudié à Moulay Driss Casablanca.

Lire Aussi

adapter les formations à l’ère du numérique

Comment adapter les formations à l’ère du numérique ?

Les pratiques digitales ne cessent d’évoluer et pour maintenir voire augmenter la performance et la …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.