Le 1er Journal d'Annonce Légale au Maroc

Publier par SVP ENTREPRISE depuis 1963

Accueil / Actualité / Un énorme glacier sous la surface de Mars pourrait aider de futurs astronautes à survivre

Un énorme glacier sous la surface de Mars pourrait aider de futurs astronautes à survivre

ESPACE – Historiquement, l’humanité a toujours commencé par s’installer près de points d’eau. Si l’homme s’installe un jour sur Mars, il serait donc logique de faire de même. Sauf que si de l’eau liquide semble exister sur Mars, elle est très salée et, surtout, plutôt rare.

Une bonne alternative serait, pour les colons martiens de demain, d’exploiter l’eau glacée qui se trouve sous la surface. Et justement, des scientifiques viennent de découvrir un énorme glacier souterrain, dont la superficie est équivalente à l’Autriche, rapporte la Nasa ce mardi 22 novembre.

Surtout, ce lac gelé gigantesque n’est pas situé très loin sous la surface: entre un et dix mètres, selon les endroits, pour une épaisseur totale de 80 à 170 mètres. Pour repérer cette réserve de glace, les chercheurs ont pris en photo Mars en utilisant le radar spécial dont est équipé la sonde orbitale MRO de l’agence américaine.

Les «plaines du paradis» de plus en plus paradisiaques

Surtout, ce glacier est localisée sous la surface d’Utopia Planitia, les «plaines du paradis». Cette région de Mars est une cuvette de 3300 km de diamètre, parfaite pour poser un vaisseau spatial (c’est d’ailleurs là que la sonde Viking 2 a atterri dans les années 70). Ce qui fait dire à Jack Holt, co-auteur de l’étude, que cette zone est vraiment intéressante pour une éventuelle mission:

Ce dépôt est probablement plus accessible que la majorité de l’eau glacée de Mars, car il se trouve à une latitude basse (pas trop près des pôles, ndlr) et repose dans une zone plate et lisse où faire atterrir un vaisseau spatial sera plus simple qu’à d’autres emplacements disposant de glace enterrée.
Pourquoi une source d’eau est-elle si importante dans l’éventualité d’une colonisation de Mars? Pas seulement pour boire, mais surtout car sur place, les explorateurs auront besoin d’oxygène. Pour respirer, mais également pour cultiver des aliments. Or, il est possible de transformer l’eau (H2O) en oxygène.

Mais cet énorme glacier ne servirait pas qu’à alimenter des hommes sur place. «Ce dépôt de glace dans les plaines du paradis n’est pas qu’une ressource d’exploration, c’est également une des archives du changement climatique de Mars les plus accessibles», affirme Joe Levy, co-auteur de l’étude. De belles perspectives donc, espérons que la Nasa et Elon Musk prendront en compte cette nouveauté dans leur programme de voyage vers Mars.

À propos Majid FATHI

Directeur Général, à Flash Economie. Funder & CEO, à Eprogiciel. Funder & CEO, à Progiciel France . Directeur de l'institut international des technologies de l'information et de la communication. Auparavant Ingénieur d'étude et de développement à Banque Populaire. Auparavant Directeur du Centre d'etude financiere à Paris. Auparavant Directeur à Crédiatis Paris. Auparavant Co-Founder à 123credit.com vendu à la BNP. Études : Informaticien Systèmes et Réseaux Informatiques à ENS Cachan. Études : Administration et Gestion des Entreprises à CNAM. Études : Informaticien systemes et reseaux à EPITA. A étudié à Moulay Driss Casablanca.

Lire Aussi

Les changements organisationnels induits par la crise Covid-19

Dans le dernier numéro de la revue académique française à comité de lecture, Question(s) de …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.