Le 1er Journal d'Annonces Légales au Maroc

Publier par SVP ENTREPRISE depuis 1963

Maison / Actualité / Transmission «très rare» du virus par des cas asymptomatiques : Les clarifications de l’OMS

Transmission «très rare» du virus par des cas asymptomatiques : Les clarifications de l’OMS

Une haut responsable de l’OMS a apporté mardi une «clarification» à ses propos faisant état de cas «très rares» de transmission du nouveau coronavirus par des personnes asymptomatiques, invoquant un «malentendu».

Maria Van Kerkhove, responsable technique de la cellule chargée de la gestion de la pandémie à l’OMS, avait déclaré lundi que sur la base d’études réalisées dans plusieurs pays la transmission du virus par une personne asymptomatique semblait «très rare».

Ces propos largement relayés sur les réseaux sociaux ont fait vivement réagir une partie de la communauté scientifique.

«Contrairement à ce que l’OMS a annoncé, il n’est pas scientifiquement possible d’affirmer que les porteurs asymptomatiques de SARS-CoV-2 sont peu contaminants», a ainsi affirmé le professeur Gilbert Deray, médecin à la Pitié-Salpêtrière, sur son compte Twitter.

Le professeur Liam Smeeth de la London School of Hygiene and Tropical Medicine s’est dit «surpris».

«Il reste des incertitudes au plan scientifique, mais les infections asymptomatiques pourraient tourner autour de 30 à 50% des cas.

Les meilleures études scientifiques à ce jour suggèrent que jusqu’à la moitié des cas ont été infectés par des personnes asymptomatiques ou pré-symptomatiques», a-t-il indiqué dans un communiqué.

Dès lundi soir, Maria Van Kerkhove avait apporté sur Twitter des précisions à ces déclarations: «Les études complètes sur les personnes asymptomatiques sont difficiles à mener, mais les preuves disponibles à partir du traçage de contacts fournies par les Etats membres (de l’OMS) suggèrent que les personnes contaminées et asymptomatiques sont beaucoup moins susceptibles de transmettre le virus que celles qui développement des symptômes».

Au cours d’une discussion retransmise sur le compte Twitter de l’OMS mardi, la scientifique a invoqué «un malentendu» et souhaité apporter une «clarification».

«Je faisais référence à un très petit nombre d’études, deux ou trois» en réponse à la question d’un journaliste et non pour exposer une position formelle de l’OMS, a assuré Maria Van Kerkhove.

«J’ai utilisé l’expression +très rare+ mais c’est un malentendu de dire que les transmissions asymptomatiques sont globalement très rares, je faisais référence au petit groupe d’études», a-t-elle ajouté.

Source : LE MATIN

Formulaire de statuts SARL en ligne

Sur Majid FATHI

Directeur General, à Flash Economie Funder & CEO, à Eprogiciel Directeur à Progiciel France Directeur Général, à IITIC (L'Institut International des technologies de l'information et de la communication) Auparavant Ingénieur d'étude et de développement à Banque Populaire Auparavant Directeur Général à Centre d'études financières, économiques et bancaires à Paris. Directeur à Crédiatis vendu à la Banque Populaire Nord de Paris Auparavant Co-Founder à 123credit.com vendu à la BNP Études : Informaticien Systèmes et Réseaux Informatiques à ENS Cachan Études : Informaticien systemes et reseaux à EPITA

A lire aussi

Sondage du CESE : 85% des marocains insatisfaits de l’état d’aménagement et d’urbanisation du littoral

Sondage du CESE : 85% des marocains insatisfaits de l’état d’aménagement et d’urbanisation du littoral

Le Conseil Économique, Social et Environnemental (CESE) a sollicité, du 11 au 24 mai 2022, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *