Le 1er Journal d'Annonce Légale au Maroc

Publier par SVP ENTREPRISE depuis 1963

Accueil / Actualité / Tourisme: Un premier trimestre assez calme
Tourisme: Un premier trimestre assez calme

Tourisme: Un premier trimestre assez calme

Les principaux marchés émetteurs ont connu une hausse des arrivées en cette période, en particulier la France (+10%), l’Italie et la Hollande (+8%). D’autres marchés émetteurs ont également affiché des progressions assez proches: l’Allemagne (+3%), la Belgique (+3%), le Royaume-Uni (+3%) et l’Espagne (+1%). Au total, les postes frontières ont enregistré 2,5 millions d’arrivées, dont 1,5 million de touristes en séjour (TES) et 909.867 Marocains résidant à l’étranger (MRE).

En revanche, sur le seul mois de mars, la tendance des arrivées est à la baisse (-1,6%). La baisse des arrivées du mois de mars est attribuée «essentiellement au glissement annuel des vacances de Pâques (entre mars et avril)».

Côté nuitées recensées dans les établissements d’hébergement touristique classés à fin mars, il en ressort une hausse de 4% par rapport à la même période en 2018.  (+4% pour les touristes non-résidents et 3% pour les résidents). A eux seuls, les deux pôles touristiques Marrakech et Agadir ont généré 59% des nuitées globales. Ces deux destinations locomotive du secteur ont enregistré des résultats positifs: +8% pour Marrakech et +4% pour Agadir.

Tanger a également affiché une bonne performance (9%). Par ailleurs, Fès et Rabat ont connu une stagnation alors que Casablanca a enregistré une baisse de 3%. Sur le seul mois de mars, malgré la légère baisse des arrivées (-1,6%), l’évolution des nuitées enregistrées dans les établissements hôteliers classés a été positive. Elle a enregistré une hausse de 8%.

Aujourd’hui, ce sont plutôt les arrivées des croisiéristes  qui inquiètent le plus. Selon les opérateurs, la destination Casablanca connaît une importante chute (-80%) de l’activité croisières. Tanger est également sur un trend baissier avec une perte de 40% de clientèle.

À propos Kawtar

Lire Aussi

En 2018, la croissance confirmée à 3%

La contribution  de la demande à la création des richesses s’est établie à  4,3% gagnant …

Laisser un commentaire