Le 1er Journal d'Annonce Légale au Maroc

Publier par SVP ENTREPRISE depuis 1963

Accueil / Actualité / Quelles sont les principales pratiques des marketeurs ?

Quelles sont les principales pratiques des marketeurs ?

En partenariat avec l’ADETEM, l’éditeur solutions messaging & data marketing, dresse le panorama des pratiques data, email et omnicanal auprès de 250 professionnels français du marketing. Si l’emailing concentre les pratiques les plus matures en 2017, mobile et data sont les priorités cette année.

Selon Dolist et l’ADETEM, qui s’associent à l’occasion de cette étude pour déterminer les pratiques les plus courantes ou en développement chez 250 professionnels français du marketing, «la vérification du rendu visuel des emails dans les différents outils de messagerie est la pratique la mieux ancrée en 2017» pour 61% des professionnels du marketing sondés.

Mais si 60% disent tester la délivrabilité de leur emailing, «ils sont de moins en moins à mettre en place des indicateurs pour s’en assurer.» 80% considèrent le sujet comme important, mais seulement 54% suivent le taux d’aboutis (-13% depuis 2015) et 30% les erreurs d’adressage (-30%).

Ils sont également 19% moins nombreux à suivre le taux de désabonnement. 53% utilisent l’email responsive pour adresser les utilisateurs mobiles et 85% misent sur ce format à l’avenir.

Par ailleurs, un sondé sur deux va augmenter son budget dédié au SMS marketing ou aux applications mobiles.

Enfin 55% veulent améliorer la pertinence des contenus, ce qui implique une amélioration de la connaissance client via la data.
Cet aspect est également au coeur de l’étude : 49% des sondés collectent des données sur leurs clients ou prospects via leur site Internet, 32% sur des événements et 22% seulement sur un point de vente. 18% d’entre eux s’échangent des second party data, quand 12% achètent des données tierces.

Quant aux usages liés à ces données, 53% des sondés veulent respectivement centraliser ces informations et mieux qualifier les profils associés. 42% s’intéressent à l’analyse prédictive, 41% au scoring comportemental.

Enfin, bien qu’ils doivent «anticiper le règlement européen en matière de protection des données» qui va entrer en application en mai 2018, moins d’un quart des sondés se préoccupent de la mise en conformité de leur mode opératoire avec la loi.

À propos lamia

Lire Aussi

Les changements organisationnels induits par la crise Covid-19

Dans le dernier numéro de la revue académique française à comité de lecture, Question(s) de …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.