Le 1er Journal d'Annonce Légale au Maroc

Publier par SVP ENTREPRISE depuis 1963

Accueil / Actualité / Marrakech n’est plus la destination préférée des Français

Marrakech n’est plus la destination préférée des Français

TOURISME – Marrakech n’est définitivement pas une destination pour les touristes souhaitant profiter d’un week-end prolongé. Pour la fête de l’Assomption, le 15 août prochain, le site de comparateur d’hôtels Trivago a établi un classement des villes les plus demandées par les touristes français pour ce week-end de fête, en se basant sur le nombre de réservations effectuées sur sa plateforme.

Résultat: la ville de Marrakech n’est que la sixième destination préférée des Français pour la fête de l’Assomption, tandis que le trio de tête est occupé par Paris, Barcelone, Amsterdam, suivies de Marseille et de Londres.
En juin, le classement de Trivago avait désigné Marrakech deuxième destination préférée des Français. La ville ocre avait même damé le pion à de grandes villes comme New-York, Dubaï, Rome ou encore Lisbonne.

Les touristes français voient-ils la ville ocre comme une destination d’hiver ou de printemps, plutôt qu’une destination d’été, période durant laquelle les températures atteignent facilement les 40 degrés? Cela n’empêche pas qu’en juin, le classement de Trivago avait désigné Marrakech deuxième destination préférée des Français. La ville ocre avait même damé le pion à de grandes villes comme New-York, Dubaï, Rome ou encore Lisbonne.
Cette année, la date de la fête d’Assomption tombe un lundi, occasion pour les touristes français de faire le pont afin de profiter d’un week-end prolongé avant la rentrée. La ville ocre ne devrait pas profiter de ce rush estival.

Lire Aussi

aeroport-de-casablanca-vide

Le Maroc suspend les vols avec la France et l’Espagne

Les vols de passagers en provenance et à destination de la France et de l’Espagne …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.