Le 1er Journal d'Annonce Légale au Maroc

Publier par SVP ENTREPRISE depuis 1963

Accueil / flash de la semaine / Flash éco du 09 04 2021

Flash éco du 09 04 2021

Voici les principaux titres développés par la presse nationale parue vendredi 9 avril 2021:

Aujourd’hui le Maroc

• FMI : Un nouveau remboursement en vue. Le Maroc peut décider le remboursement d’une nouvelle tranche de 2 milliards de dollars pour trois principales raisons. La première est que le pays dispose aujourd’hui d’un matelas de devise assez confortable et n’est donc plus obligé de payer des droits en conservant le reste de la LPL beaucoup plus longtemps. La seconde est liée au projet du Maroc concernant une nouvelle sortie sur le marché international. Un remboursement anticipé lancera un signal fort sur la stabilité financière du pays à destination des investisseurs étrangers. La troisième raison concerne la possibilité pour le Royaume de renégocier un nouvel instrument financier avec le FMI.

• La mortalité routière poursuit sa baisse au mois de février 2021. Les statistiques provisoires des accidents de la route qui viennent d’être validés font état d’une baisse de 4,20% des tués qui se sont chiffrés à 228 dont 59 piétons et 98 usagers des 2 et 3 roues. Les accidents mortels ont chuté de 5,83% en s’établissant à 210. L’analyse des statistiques provisoires du mois de février fait ressortir une hausse de 6,28% des accidents corporels qui se sont établis à 7.895. S’agissant des victimes des accidents de la route, les usagers vulnérables (piétons et usagers des deux et trois roues) demeurent toujours la catégorie la plus touchée enregistrant 68,9% des tués. Viennent ensuite les usagers des voitures de tourisme qui constituent près de 22,4% de l’ensemble des tués au titre du mois de février 2021.

Le Matin

• Des milliers de réfugiés résidant au Maroc bénéficieront d’un accompagnement professionnel. L’ambassade du Japon au Maroc offre un soutien financier de 190.000 dollars au Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés pour financer le projet de «protection et d’assistance des réfugiés au Maroc» qui a pour objectif de soutenir cette frange de la population pour se reconstruire une vie digne dans leur nouveau pays d’accueil, le Maroc. Dans le détail, le projet consistera à accompagner les réfugiés en situation de vulnérabilité en favorisant leur accès au marché de l’emploi ou encore en les aidant à créer leur propre activité génératrice de revenus. Dans une déclaration au journal en marge de la cérémonie de célébration du lancement de ce projet, François Reybet-Degat, représentant du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, a indiqué que le Royaume comptait actuellement 14.000 réfugiés et demandeurs d’asile, dont 55% sont des réfugiés syriens et 12% des Yéménites.

• La CGEM et le CCME mobilisent les entrepreneurs marocains à l’étranger. La CGEM, à travers sa 13e région Marocains entrepreneurs et hauts potentiels du monde (MeM by CGEM), et le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) ont signé une convention-cadre de coopération visant à promouvoir la participation des Marocains du monde au développement économique du Royaume. Cette collaboration a pour objectif de travailler de manière étroite pour mobiliser les compétences et les entrepreneurs marocains à l’étranger pour investir au Maroc, contribuer au développement économique de leur pays. Il s’agit également de l’identification et le management de profils de Marocains du monde.

L’Economiste

• Emploi: pas de reprise spectaculaire. Les jeunes, les femmes, les personnes sous-qualifiées… Pour ne pas être évincées du marché du travail, ces catégories vulnérables ont besoin de mesures ciblées. Pour le Centre marocain de conjoncture, le redémarrage du processus productif s’effectuera d’une manière sélective, en fonction des potentialités de chaque secteur, de la taille et de l’ancrage de l’entreprise ainsi que de l’état de santé des pays partenaires. Des mesures dédiées aux entreprises à faible potentiel sont également nécessaires.

• Marjane Holding s’engage pour le sourcing local. C’est avec une fierté, clairement affichée, que le ministre de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy, a procédé mercredi à la signature de deux conventions de partenariat pour le développement du sourcing local entre Marjane Holding, l’Association Marocaine des Industries du Textile et de l’Habillement et la Fenagri. Par ces accords, le leader de la grande distribution s’engage à augmenter son approvisionnement auprès des industriels locaux du textile et de l’agroalimentaire. Il s’agit, selon le ministre, de deux secteurs importants notamment à l’export. Le textile, qui représente 1.200 entreprises et quelque 198.000 emplois, a exporté près de 37 milliards de DH en 2019. L’industrie agroalimentaire, elle, représente 1.900 entreprises et quelque 160.000 emplois, exporte plus de 33 milliards de DH.

L’Opinion

• Dakhla: Une centaine de femmes bénéficient du programme « Women invest ». Une centaine de femmes entrepreneures et porteuses de projet dans la région de Dakhla-Oued Eddahab ont bénéficié de la première édition du programme « Women invest ». Lors de la cérémonie de clôture de ce programme d’appui à l’entreprenariat féminin qui s’inscrit dans le cadre de partenariats public-privé, des certificats ont été remis aux bénéficiaires. Les bénéficiaires de ce programme ont suivi 30 heures de formation du 8 au 31 mars, en vue de développer et de mettre en avant leurs projets créateurs de valeurs, à même de créer un réseau dynamique de femmes entrepreneures pour appuyer le développement local.

• Le CSPJ examine la situation professionnelle des magistrats et les nouveaux fondements stratégiques de son action. Le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a tenu mardi sa réunion hebdomadaire, consacrée à l’examen des points prévus à son ordre du jour relatifs à la situation professionnelle des magistrats et aux nouveaux fondements stratégiques de son action. Lors de cette réunion, le Conseil a poursuivi l’étude de ces fondements visant à renforcer la confiance dans le pouvoir judiciaire à travers plusieurs axes notamment la communication, la transparence et la modernisation. Dans le cadre d’insuffler une nouvelle dynamique à ses fonctions, le Conseil a également débattu de la question de la création de comités thématiques concernés par des questions d’actualité afin d’optimiser le rôle confié au Conseil dans l’élaboration des rapports sur le système judiciaire.

Al Bayane

• Le FMI prévoit une croissance de 4,5% de l’économie marocaine en 2021. L’économie marocaine devrait enregistrer un taux de croissance de 4,5% en 2021, selon les nouvelles projections du Fonds monétaire international (FMI). Dans son dernier rapport semestriel sur les Perspectives de l’économie mondiale publié mardi, le FMI anticipe une croissance de 3,9% pour 2022. Cette prévision de reprise de 2021 demeure inférieure à celle de 5,2% annoncée par le ministre de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration lors du dernier Comité de veille économique du 02 avril 2021, et celle de 5,3% annoncée par le Gouverneur de Bank Al-Maghrib lors du dernier conseil de cette institution le 23 mars 2021.

• OCP Africa et la BID s’allient pour booster la riziculture en Côte d’Ivoire. Le marocain OCP Africa et la Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC), membre de la Banque islamique de développement (BID) ont signé un accord de partenariat pour booster le programme rizicole Agribooster en Côte d’Ivoire. Lancé en 2018, ce programme a pour but d’accompagner les riziculteurs et d’améliorer les chaînes de valeur agricoles dans ce pays ouest-africain. Concrètement, Agribooster devra bénéficier à environ 20.000 riziculteurs et mettra à la disposition de ces derniers « l’ensemble des conditions nécessaires pour augmenter leurs rendements et revenus, notamment par la fourniture d’engrais et de semences hybrides, la formation aux bonnes pratiques agricoles et à la fertilité des sols ainsi que l’accès au marché », selon OCP Africa.

Maroc Le Jour

• Entente de collaboration avec la Fédération Wallonie-Bruxelles pour la généralisation du préscolaire au Maroc. Le Maroc et la Fédération Wallonie-Bruxelles ont signé mardi une entente de collaboration visant l’accompagnement de la généralisation d’un préscolaire de qualité dans le Royaume. L’entente de collaboration a été signée en mode virtuel par le ministre de l’Education nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Saaid Amzazi et le Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles Pierre-Yves Jehole. Inscrite dans le cadre du renforcement de la coopération bilatérale entre le Royaume du Maroc et la Fédération Wallonie-Bruxelles en matière d’éducation et de formation, l’entente porte sur l’amélioration de l’enseignement des langues et cultures, outre le renforcement des compétences au Maroc pour un co-développement durable, indique un communiqué conjoint.

• La nouvelle usine de LafargeHolcim Agadir-Souss bientôt opérationnelle. « LafargeHolcim Maroc » leader national du secteur des matériaux de construction et la première capitalisation boursière industrielle de la bourse de Casablanca a dévoilé, mardi sa nouvelle usine dans la région de Souss-Massa. Opérationnelle en juillet 2021, cette cimenterie d’un investissement de 3 milliards de Dirhams (MMDH) permettra d’accompagner le développement de Souss-Massa et des provinces Sud du Royaume qui connaissent un essor- économique important.

Libération

• Dette extérieure publique: Encours de 374,3 MMDH en 2020. L’encours de la dette extérieure publique s’est établi à 374,3 milliards de dirhams (MMDH) au terme de l’année écoulée, indique la Direction des études et des prévisions financières (DTFE) relevant du ministère de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration. Cet encours se répartit sur 199,5 MMDH pour le Trésor et 174,8 MMDH pour les autres emprunteurs publics, précise la DTFE qui vient de publier son bulletin trimestriel de la dette extérieure publique. S’agissant des tirages sur emprunts extérieurs publics, ils ont porté sur un volume global de 75,8 MMDH en 2020, relève la même source.

• Rencontre de chefs d’entreprises polonaises avec les directeurs des CRI des provinces du Sud. Une rencontre a eu lieu, mercredi, par visioconférence, entre les directeurs des centres régionaux d’investissements (CRI) des provinces du sud et des chefs d’entreprises polonaises intéressés par le marché marocain. Lors de cette rencontre, tenue à l’initiative de l’ambassade du Royaume en Pologne, les directeurs des CRI des régions de Lâayoune Sakia El Hamra, Mohamed Jifer, et de Dakhla Oued Eddahab, Mounir Houari, ont mis en exergue le potentiel d’investissement et le climat des affaires favorable dans les provinces du sud. Les deux responsables ont présenté aux opérateurs économiques polonais les opportunités qu’offrent ces provinces, devenues une zone d’investissements par excellence grâce à ses nombreux atouts fiscaux et géographiques.

Al Yaoum Al Maghribi

• Seul un dialogue entre les deux vraies parties au conflit, le Maroc et l’Algérie, pourra résoudre le conflit du Sahara. Le site d’information chilien « ElSiete.cl » s’est fait l’écho des propos du ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, selon lesquels le règlement du conflit autour du Sahara marocain « passe par un dialogue entre les deux vraies parties, le Maroc et l’Algérie ». Selon le média chilien, Bourita a affirmé lors de l’inauguration d’un consulat général sénégalais à Dakhla qu’«une solution au conflit sera trouvée lorsque les deux vraies parties se réuniront autour de la table ».

• Le Conseil du gouvernement a approuvé 940 textes entre avril 2017 à avril 2021. Le Conseil du gouvernement a approuvé, sur la période allant d’avril 2017 à avril 2021, un total de 940 textes dont 263 projets de loi, 140 conventions et 537 lois organiques, a indiqué le Secrétaire général du gouvernement, Mohammed Hajoui, jeudi lors d’un Conseil du gouvernement réuni en visioconférence sous la présidence du Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani. Hajoui, qui présentait un exposé sur les travaux des 200 Conseils du gouvernement tenus entre avril 2017 et avril 2021, a passé en revue les différents aspects des activités du Conseil au cours de cette période, notamment les activités législatives et réglementaires relatives au Conseil, a indiqué le ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Porte-parole du gouvernement, Saaid Amzazi, dans un communiqué lu lors d’un point de presse tenu à l’issue du Conseil.

Assahra Al maghribia

• Le Président du Parlement arabe salue le rôle pionnier joué par SM le Roi dans le soutien aux questions arabes et régionales.Le Président du Parlement arabe, M. Adel Abdel Rahmane Al-Asoumi, a salué, jeudi au Caire, le rôle de pionnier joué par SM le Roi Mohammed VI dans le soutien des questions arabes et régionales. Lors de ses entretiens avec M. Ahmed Tazi, Ambassadeur du Maroc en Égypte et représentant permanent du Royaume auprès de la Ligue des États arabes, Al-Asoumi a également exprimé son estime et sa gratitude pour les efforts déployés par le Maroc et le rôle joué par le Royaume pour le renforcement et la consolidation des relations entre les pays arabes.

• 7ème prix national du micro-entrepreneur: 27 lauréats primés, dont 15 femmes. Un total de 27 lauréats, dont 15 femmes, ont été primés pour l’originalité et la réussite de leurs micro-projets et ce, lors de la 7ème édition du Prix national du micro-entrepreneur, tenue mercredi à Casablanca en mode hybride, à l’initiative du Centre Mohammed VI de Soutien à la Microfinance Solidaire (CMS) et de la Fédération Nationale des Associations de Microcrédit (FNAM). Ce prix a porté sur neuf catégories à savoir, le prix spécial CMS pour la formalisation, le prix développement humain, le prix micro-entreprise innovatrice, le prix micro-entreprise féminine, le prix micro-entreprise jeune, le prix tourisme responsable, le prix de Réinsertion, le prix de l’économie verte et le prix d’encouragement. Originaires des quatre coins du Royaume, les lauréats de cette année exercent dans la poterie, l’agriculture biologique et hydroponique, la couture et broderie, le tourisme rural, la boucherie, la menuiserie et la coiffure et esthétique entre autres.

Al Alam

• La récente décision du gouvernement d’interdire les déplacements nocturnes pendant le mois de Ramadan a provoqué un mécontentement généralisé parmi les Marocains. Les médias sociaux ont été submergés par des réactions condamnant cette décision, qui consacrerait une situation sociale déjà compliquée imposée par la pandémie de coronavirus. Le comité scientifique de lutte contre le coronavirus a justifié cette décision par une augmentation des cas d’infection, dont le nombre a doublé en un mois, ainsi que par la propagation de nouveaux variants du virus.

Al Massae

• Les juridictions financières appelées à exercer pleinement leurs attributions constitutionnelles. Le premier président de la Cour des comptes, Zineb El Adaoui, a appelé les juridictions financières à exercer pleinement leurs attributions constitutionnelles, conformément aux Hautes directives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Les directives royales incitent les juridictions financières à remplir l’intégralité de leurs fonctions au regard de la Constitution, notamment en termes de contrôle des finances publiques et de protection des principes de bonne gouvernance, de transparence et de reddition des comptes, a-t-elle souligné lors d’une réunion avec les différentes composantes de la Cour.

Al Ahdath Al Maghribia

• Parlementaire: Le couvre-feu du Ramadan aura des répercussions économiques et sociales désastreuses. La parlementaire PAM, Ibtisam Azzaoui, a interpellé le gouvernement sur les mesures envisagées pour soutenir et accompagner les citoyens qui seraient touchés par le couvre-feu nocturne imposé pendant ramadan. Dans une question écrite adressée au chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, Azzaoui a souligné que l’interdiction des déplacements nocturnes pendant le mois sacré de ramadan aura de graves répercussions économiques et sociales sur de larges groupes de la société. Le coordonnateur du centre des opérations d’urgence au ministère de la Santé, Mouad Mrabet, avait affirmé que la décision prise par le gouvernement permettrait d’éviter une deuxième vague de transmission massive d’infections de coronavirus.

Al Ittihad Al Ichtiraki

• Un responsable chinois salue le leadership de SM le Roi et les résultats tangibles obtenus dans le combat contre Covid-19. Le président de l’Assemblée nationale populaire de Chine, Li Zhanshu a salué, mercredi, le leadership de SM le Roi et les résultats tangibles obtenus par le Maroc dans le combat contre la pandémie de la Covid-19. Lors d’une entrevue en visioconférence avec le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, le responsable chinois a souligné que l’entretien téléphonique entre SM le Roi Mohammed VI et le président de la République de Chine, Xi Jinping, en août dernier, a insufflé une nouvelle dynamique au partenariat bilatéral, notamment en matière de lutte contre la Covid-19.

Bayane Al yaoum

• Les chambres de commerce du Maroc et de l’Afrique du Sud signent un mémorandum d’entente pour le renforcement de la coopération sectorielle. La Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services de la région Souss-Massa et la Chambre sud-africaine de Commerce et d’Industrie de la région du Cap ont procédé, mercredi, à la signature d’un Mémorandum d’entente sur le renforcement de la coopération sectorielle entre les deux parties. Reconnaissant le potentiel substantiel de développement et de renforcement de la coopération économique entre le Maroc et l’Afrique du Sud, ce mémorandum vise l’établissement d’un cadre de partenariat dans des domaines d’intérêt commun tels que l’industrie, l’investissement, le commerce et les services.

Rissalat Al Oumma

• Tanger : Interpellation de cinq individus pour trafic de drogue et de psychotropes. Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Tanger ont procédé, mercredi, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), à l’interpellation de cinq individus, âgés entre 29 et 37 ans, pour leur implication présumée dans une affaire de trafic de drogue et de psychotropes. Les mis en cause ont été interpellés lors d’une opération sécuritaire menée au niveau du quartier « Mesnana » à Tanger, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), ajoutant que la fouille a permis la saisie de 3.161 comprimés psychotropes dont 2.366 de type « Rivotril » et 795 de types « Ecstasy », outre une voiture légère, six téléphones portables et une somme d’argent qui pourrait provenir de ce trafic illicite.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.