Le 1er Journal d'Annonce Légale au Maroc

Publier par SVP ENTREPRISE depuis 1963

Accueil / Actualité / Compétences professionnelles Travailler sur soi pour mieux préparer l’après Covid-19
Compétences professionnelles Travailler sur soi pour mieux préparer l’après Covid-19
Compétences professionnelles, Covid-19, Gestion de la complexité

Compétences professionnelles Travailler sur soi pour mieux préparer l’après Covid-19

Gestion de la complexité, capacité de s’adapter aux changements, responsabilité, esprit de solidarité. Ce sont là quelques compétences que certains ont découvert pendant cette période de crise et qui serait important de les développer et les maintenir pour l’après-crise. Selon Hassan Charraf, vice-président du Centre international pour le développement et la coopération, il est nécessaire de profiter de cette période de confinement pour développer ses compétences et se préparer au mieux à l’après Covid-19. La crise sanitaire due à la pandémie du Covid-19 a bouleversé l’agenda des priorités de tout un chacun. Sur le plan professionnel, il est très difficile aujourd’hui de se projeter dans l’avenir et de se fixer de façon précise un plan d’évolution de carrière.

D’ailleurs, pour Hassan Charraf, vice-président du Centre international pour le développement et la coopération, il est encore prématuré de définir exactement comment les emplois vont évoluer après la crise. L’expert tient à souligner ainsi qu’au lieu de se focaliser sur l’avenir incertain, il serait plus opportun de profiter de cette période du confinement pour travailler sur soi-même afin de mieux se préparer à l’après Covid-19. Interrogé sur les compétences à développer durant cette crise sanitaire, l’expert souligne que celles-ci se déclinent en trois grands niveaux :

Les compétences humaines : Sur ce volet, Hassan Charraf indique qu’il est important de développer l’esprit de la solidarité. « Une compétence dont les Marocains ont fait preuve durant cette période de crise sanitaire et qui doit être renforcée après la pandémie », souligne-t-il, avant d’ajouter une autre compétence humaine à développer et qui concerne la sérénité. Une compétence qui nous permet ainsi de faire face à la peur et au manque de visibilité. « Cette compétence nous permettra ainsi d’oser d’entreprendre et de se développer dans le monde de demain avec beaucoup tout en adoptant une posture orientée solutions », explique-t-il.

Les compétences managériales : Sur cet axe, l’expert partage trois compétences clés à développer. D’abord, la gestion de la complexité, partant du principe que les problèmes sont de plus en plus complexes et il est quasi-impossible de continuer à les gérer de façon simple. Ensuite, la gestion de l’imprévisible. « Ceux qui avancent sont ceux qui ont la possibilité de gérer dans l’imprévisible tout en étant agiles, flexibles et surtout capables de s’adapter aux différents changements », explique-t-il.

La troisième compétence managériale est celle de la gestion du flou. « La question qu’il faudrait bien se poser aujourd’hui c’est comment on pourrait avancer dans le flou car on ne sait pas encore comment les choses vont évoluer dans l’avenir », clarifie-t-il. Les compétences techniques : Sur ce volet, Hassan Charraf estime d’abord qu’il y aura beaucoup de choses à découvrir, notamment dans tout ce qui est lié au domaine du digital qui doit être responsable, éthique et surtout durable. Ensuite, ajoute-t-il, il faut investir dans les métiers qui sont en relation avec la vie humaine, notamment tout ce qui est lié au domaine de la santé.

« Avec la crise du Covid-19, nous nous sommes rendus compte que ces sciences sont très demandées et très recherchées », clarifie-t-il. Une troisième compétence technique à développer selon Hassan Charraf réside dans la capacité de créer et d’innover. Par ailleurs, Hassan Charraf tient à souligner qu’une chose est sûre : les emplois à vie n’existeront plus. La crise sanitaire que nous sommes en train de traverser nous a appris beaucoup de choses, notamment qu’on ne peut pas prédire l’avenir et qu’il faut être capable de s’adapter rapidement aux changements sans pour autant y avoir peur car la peur est en soi, un obstacle et un frein au succès.

LE MATIN
Rédigé par : Nabila Bakkass

À propos Latifa

Lire Aussi

La souveraineté numérique: Utopie ou réalité?

La souveraineté est définie comme étant «le pouvoir suprême reconnu à l’État, qui implique l’exclusivité …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.